l'Impact du COVID-19 sur l'entrepôt de chocolat

Au cours des trois premiers mois de 2020, nous avons travaillé d'arrache-pied sur le site WDP – Barry Callebaut. Fin mars, lorsque les travaux ont été mis quasiment à l'arrêt en raison des mesures COVID-19, les travaux de terrassement et de fondation étaient presque terminés. Nous voyons aujourd'hui à nouveau le bout du tunnel et de nombreuses activités ont repris, moyennant un certain nombre de mesures de sécurité additionnelles.

À la fin mars, les apports de terres étaient terminés, et près de 2 000 pieux de fondation avaient déjà été forés pour la partie haute et la première partie basse du complexe. En outre, les premières colonnes préfabriquées pour la paroi pare-feu entre la partie haute et la partie basse étaient déjà dressées. Nous avons donc fait tout ce qui était possible pour respecter la planification, en appliquant les mesures. Nous examinons maintenant de quelle manière rattraper le temps perdu.

Les travaux de fondation se sont poursuivis

Si l'annonce des mesures contre le coronavirus a bien entendu ralenti les travaux, il a tout de même été possible de poursuivre ces derniers dans une certaine mesure en avril sur le chantier. Ainsi, le sous-traitant Verelst a été en mesure de terminer les travaux de fondation pour la partie haute et basse, étant donné que les ouvriers en question travaillent toujours depuis leur propre grue et peuvent ainsi maintenir une distance de sécurité.

En raison des mesures prises par les autorités, les deux autres grands sous-traitants, Willy Naessens Bâtiments Industriels et Franki Foundations, se sont vus contraints d'arrêter leurs activités, tout comme de très nombreuses entreprises en Belgique.

« Les travaux ont dû être suspendus, car il fallait assurer la sécurité des collaborateurs », explique Roel Seynaeve de chez Alheembouw, partenaire de construction. « Mais d'autres facteurs sont également intervenus. Le fait que la livraison de nombreux matériaux ait été stoppée a rendu tout bonnement impossible la poursuite des travaux. Ainsi, pendant un certain temps, aucune livraison de béton n'a été réalisée. »

L'activité reprend

Aujourd'hui, l'activité sur le chantier s'intensifie au fil des jours, mais dans le respect de plusieurs mesures de sécurité radicales. Celles-ci vont de l'aménagement de réfectoires et de vestiaires supplémentaires au renforcement des règles d'hygiène avec l'utilisation de masques et de gels alcoolisés. Des accords clairs ont été pris également à propos de l'usage de matériel.

« Soit chacun reçoit son propre matériel, soit les tâches sont distribuées de telle manière qu'il n'est pas nécessaire d'échanger des machines. Chaque ouvrier a été informé en détail à propos des différentes mesures, avec bien entendu une attention toute particulière accordée à l'hygiène des mains et au respect de la distance de 1,5 m. Ces informations ont été transmises grâce à des réunions toolbox, des affiches et des contrôles réguliers », explique Seynaeve.

Ces mesures ont un impact sur l'efficacité sur le chantier, mais à l'heure actuelle, la sécurité constitue bien entendu notre priorité. Les directives restent en vigueur aussi longtemps que les autorités les imposent, mais tout le monde espère bien entendu que le plus grand entrepôt de chocolat du monde pourra être inauguré rapidement.

Les travaux se poursuivent au Plus Grand Entrepôt de Chocolat du Monde de Barry Callebaut. Curieux de savoir comment avancent les travaux ? Vous pouvez suivre ici les développements au jour le jour !

Share