Tendances logistiques : c'est chaud pour la chaîne du froid !

La demande de processus et de technologies logistiques spécifiques est plus forte que jamais. Un coup d'œil sur les tendances majeures du monde de la logistique montre que la chaîne du froid au sens large, en ce compris des entrepôts frigorifiques assurant des températures extrêmement basses, devient la règle plutôt que l'exception. "La demande d'espaces réfrigérés est très élevée, tout le monde en cherche."

L'importance d'une chaîne logistique performante n'a jamais été aussi clairement démontrée que l'an dernier. L'épidémie initiale de coronavirus, début 2020, nous a confrontés à des rayons de magasins vides et la saga de l'Ever Given a récemment montré comment un seul cargo bloqué dans le canal de Suez pouvait bloquer sur-le-champ toute la chaîne d'approvisionnement mondiale. Sur l'entrefaite, une chaîne du froid complexe a été mise en place en Europe pour distribuer les vaccins anti-coronavirus partout le monde et dans des délais extrêmement serrés.

Une course contre-la-montre à -75°C.

La distribution des différents vaccins contre la covid19 a montré à quel point une chaîne du froid étendue est devenue indispensable à la logistique internationale. "Dans l'univers de la logistique pharmaceutique et de la santé, tous les acteurs sont en quête d'entrepôts frigorifiques", explique Michiel Heller, Site Manager chez Movianto, client de WDP. L'entreprise d'Oss a été choisie par le gouvernement néerlandais pour coordonner le stockage et la distribution des vaccins aux Pays-Bas - une course menée contre-la-montre à la température de -75°C.

Movianto est un spécialiste des chambres froides allant de la température ambiante et du refroidissement standard jusqu'aux ultra low freezers dont la température atteint -80°C. En termes de congélateurs opérant à -40°C, l'entreprise dispose de la capacité la plus vaste de toute l'UE.

Marché international

D'où vient cette tendance ? La réponse réside dans l'évolution récente du marché et le développement continu de nouveaux produits pharmaceutiques. La fabrication à grande échelle de ces produits spécifiques nécessite une technologie de plus en plus spécialisée. En outre, le marché s'internationalise à la vitesse de l'éclair et requiert une infrastructure de refroidissement largement décentralisée dans le monde entier.

Un nouveau défi écologique

Il n'y a rien d'étonnant à ce que la normalisation de la technologie de refroidissement extrême exerce un impact considérable sur les factures énergétiques des firmes logistiques. Cet impératif est-il conciliable avec leurs ambitions en matière de durabilité ? Michiel Heller de Movianto se montre positif quant à l'avenir. "Nous étudions actuellement la manière dont nous pouvons appréhender ce problème avec WDP de la manière la plus durable possible", explique-t-il. "L'environnement et l'écologie sont des éléments majeurs de notre identité ; nous entendons dès lors agir de manière responsable. Le passage éventuel à des agents réfrigérants plus naturels, comme le CO2, fait partie des possibilités.

Share